Baisse de 7% des défaillances d’entreprises au premier semestre 2018

Etude Infolegale : 27 006 défaillances d’entreprises au premier semestre 2018 (-7.1 % par rapport au premier semestre 2017). La baisse entamée en 2017 se poursuit avec la même vigueur en 2018.

Le nombre de procédures collectives baisse sensiblement. Toutes les natures de procédures sont concernées : 19 860 liquidations judiciaires (-6.7 %), 6 634 redressements judiciaires (-6.6 %) et 512 procédures de sauvegarde (-20 %).

 

Baisse forte des défaillances d’entreprises dans la plupart des secteurs

45 % des procédures collectives concernent deux secteurs : la construction (22.6 %) et le commerce (22.4 %).

Néanmoins, ces deux secteurs bénéficient d’une nette embellie avec une baisse des défaillances d’entreprises d’environ 8 % sur un an.

Les activités de service profitent également de la tendance positive : baisse importante des défaillances d’entreprises dans l’hébergement et restauration (-7.1 %), dans l’immobilier (-11.4 %), l’information et communication (-9.3 %) et dans les services administratifs et de soutien (-2.9 %).

Les plus fortes baisses concernent des secteurs considérés parfois à tort comme à risque, avec respectivement -18 % de défaillances dans l’agriculture et -19 % dans l’art, spectacles et activités récréatives.

Enfin, l’industrie bénéficie également d’une baisse à deux chiffres (-12 %) confirmant le redémarrage du secteur.

Seul le secteur du transport et entreposage subit une violente rechute : une augmentation de 9.4 % des défaillances d’entreprises avec 1 106 entreprises concernées par une procédure collective au premier semestre 2018.

 

Les secteurs les plus à risque

Malgré cette amélioration sensible, les secteurs à risque ne diffèrent pas.

Nous établissons le taux de défaillances en comptabilisant le nombre de défaillances par le nombre total d’entreprises dans chaque secteur d’activité.

On constate que les secteurs subissant le plus grand nombre de défaillances d’entreprises demeurent très largement les mêmes : l’hébergement et restauration (1.1 % d’entreprises défaillantes sur la période) et la construction (0.8 %).

 

Evolution par région (1er semestre 2017 – 1er semestre 2018)

Région Evolution du nombre de défaillances (%)
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine  -9.3 %
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes  -7.4 %
Auvergne-Rhône-Alpes  -7.7 %
Bourgogne-Franche-Comté 

-11.9 %

Bretagne +1.1 %
Centre-Val de Loire  -12.9 %
Corse  -12.6 %
Ile-de-France   +3 %
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées  -16.7%
Nord-Pas-de-Calais-Picardie  -3.5 %
Normandie -4.7 %
Pays de La Loire   -9.9 %
Provence-Alpes-Côte d'Azur -14.9 %

 

Profil des entreprises concernées :

  • 24.6 % des défaillances se concentrent en Ile-de-France et 11.8 % en Auvergne-Rhône-Alpes.
  • 64 % des défaillances concernent des SARL et 29 % des SAS.
  • 81 % des procédures collectives concernent des entreprises ayant au maximum 5 salariés.
  • 5 495 des entreprises défaillantes (soit 20 % d’entre-elles) ont publié un bilan sans option de confidentialité dans les deux années précédant la défaillance.
  • 47.4 % des entreprises défaillantes ont publié leurs comptes avec une option de confidentialité
  • Parmi les 10 441 entreprises ayant déposé leurs comptes dans les deux années précédant leur défaillance, 8 641 (soit 83 %) avaient un chiffre d’affaires inférieur à 500 000 euros.

 

 

Commentaires